gringuenaude


gringuenaude

⇒GRINGUENAUDE, subst. fém.
Vx. Ordure qui reste attachée aux émonctoires par malpropreté. Elle avait surtout assez de sa casquette, ce caloquet, sur lequel les fleurs chipées chez Titreville faisaient un effet de gringuenaudes pendues comme des sonnettes au derrière d'un pauvre homme (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 726).
Au fig. Synon. ordure, crotte. Ah! que celui-là [Zola] représente bien cette relavure de l'espèce humaine, cette gringuenaude des siècles qui se nomme le Bourgeois contemporain (BLOY, Lieux communs, 1902, p. 215).
Prononc. et Orth. : [()no:d]. Ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. 1542 [éd.] « crotte qui reste au fondement » (RABELAIS, Pantagruel, éd. V. L. Saunier, chap. IX bis, ligne 458, note); 2. 1866 des gringuenaudes de pain, de pâté (LITTRÉ). Mot d'orig. obsc., attesté indirectement dès 1478-80 par le patronyme Gringuenault, nom burlesque basé sur une équivoque scabreuse ds COQUILLARD, L'Enqueste, éd. M. J. Freeman, 879; l'hypothèse d'une dérivation à partir de gringue au sens de « morceau de pain, croûton », suffixé p. anal. avec baguenaude, chiquenaude (SAIN. Sources t. 2, pp. 310-311) est peu probable étant donné l'attest. tardive de gringue. Bbg. SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], pp. 310-311.

gringuenaude [gʀɛ̃gnod] n. f.
ÉTYM. 1542, Rabelais; orig. obscure, p.-ê. de gringue « pain », d'après baguenaude, chiquenaude.
Vieux.
1 a Petite crotte qui demeure attachée à l'anus.
b Crotte de nez.
2 (1866). Petit reste bon à manger. Relief.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gringuenaude — GRINGUENAUDE. s. f. Petite ordure qui s attache aux emonctoires & ailleurs par mal propreté …   Dictionnaire de l'Académie française

  • GRINGUENAUDE — s. f. Petite ordure qui s attache aux émonctoires et ailleurs par malpropreté. Il est bas …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • gringuenaude — (grin ghe nô d ) s. f. 1°   Petite ordure qui s attache aux émonctoires et ailleurs par malpropreté. 2°   Restes de diverses choses bonnes à manger. Des gringuenaudes de pain, de pâté. ÉTYMOLOGIE    Origine inconnue …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • gringuenaude — nf. fl. => Bouse. nf. => Noeud …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • reste — [ rɛst ] n. m. • 1324; n. f. 1230 jusqu à fin XVIe; subst. verb. de rester I ♦ (Neutre collect. introd. un partit. exprimé ou s. ent.) Ce qui reste d un tout. A ♦ LE RESTE DE... ou LE RESTE (partitif s. ent.) :ce qui reste d un tout, d un… …   Encyclopédie Universelle

  • sonnette — [ sɔnɛt ] n. f. • sonete v. 1250; de sonner I ♦ 1 ♦ Petit instrument métallique qui sonne pour avertir. ⇒ clochette. « Une petite sonnette en cuivre à long manche » (Queneau). Agiter une sonnette. ⇒ sonner. Sonnette du président, dans une… …   Encyclopédie Universelle

  • bouse — nf., excrément de vache : baaza (Montagny Bozel), baôza (Morzine.081), bawza (Leschaux.006b), bayza (Doucy Bauges), BEUZA (Aix, Albanais, Cordon, Villards Thônes, Viviers Lac), beûza (Annecy, Albertville, Saxel.002b), beûza de vashe (002a), booza …   Dictionnaire Français-Savoyard